La République Démocratique du Congo

La République Démocratique du Congo, ex-Congo Belge (elle était ancienne colonie du Belgique) et par la suite, jusqu’à 1997, Zaïre, est située au cœur du continent africain.

Le fleuve Congo est le deuxième plus grand fleuve de l’Afrique après le Nile et le deuxième au monde après l’Amazone.

 

Le français est la langue officielle du pays; il existe aussi plusieurs dialectes, à peu près 200-300. 70% de la population appartient au groupe bantou (c’est à dire « homme »). Kongo, beba, balouba, luba sont quelques-unes parmi les ethnies qui composent le peuple congolais.

Le Congo est un pays riche en ressources naturelles et en ressources minières – peut-être le pays le plus riche au monde.

 

C’est pour cette raison qu’il a été, dès par le passé, visé par intérêts internationaux et qu’il s’est trouvé au épicentre d’invasions et de guerres civiles. Son capital est Kinshasa, l’unique ville-province du pays, qui est divisé en 10 provinces. Les villes les plus importantes de Congo sont Lubumbashi, Kisangani, Kivu, Mbuji-Mayi, Kolwezi, Kananga et Likasi. En 1960 l’indépendance du Congo est proclamée.

Beaucoup a changé depuis à Congo et en Afrique en général, malgré les vicissitudes.

L’idée générale des Européens est qu’il s’agit d’un pays très pauvre et misérable, ou les maladies et le chaos règnent.

 

Cependant, on a tort de ne pas reconnaitre qu’il peut y exister une philosophie différente, une organisation sociale différente, en général, un autre style de vie.

Le Congo peut encore souffrir, mais son peuple s’est voué à réussir, à atteindre la croissance et à améliorer la production.